Groupement d’Intérêt Economique et Environnemental (GIEE)

Les Groupements d’intérêt économique et environnemental (GIEE) sont des collectifs d’agriculteurs reconnus par l’État qui s’engagent dans un projet pluriannuel de modification ou de consolidation de leurs pratiques en visant à la fois des objectifs économiques, environnementaux et sociaux.

Le Biocivam de l’Aude accompagne le GIEE « Vignes en Association » par l’animation du projet « couverts végétaux en viticulture dans l’Aude et cantons limitrophes». Ce groupe a comme objectif d’augmenter les surfaces de sols couverts dans les vignes pour lutter contre l’érosion, avoir des sols plus fertiles, diminuer l’utilisation de produits phytosanitaires etc. Cet accompagnement permet de travailler sur l’amélioration des techniques de culture des couverts par les échanges du collectif, le suivi des essais et la capitalisation de leurs résultats. Elle permet aussi de réfléchir sur le matériel nécessaire à la conduite de l’enherbement, et a l’organisation de commandes groupées de graines. Ces pratiques ont été valorisées auprès d’autres agriculteurs de la région.

giee

Le GIEE “Initiative Bio Amandes” a obtenu sa reconnaissance en 2018 et bénéficie depuis 2019 d’une co-animation du Biocivam de l’Aude et du CivamBio 66. Face à un intérêt croissant pour l’amandiculture en AB et des plantations récentes ces dernières années, un travail de concertation et d’accompagnement semblait nécessaire. Regroupant des amandiculteurs et des personnes en projet de plantation d’amandiers, pour la majorité de l’Aude et des Pyrénées-Orientales, le GIEE permet un suivi collectif autant sur des aspects techniques, allant de la production jusqu’à la transformation des amandes, tout en n’oubliant pas la valorisation commerciale. Formations, journées techniques, réunions collectives d’échanges, diagnostics d’exploitations, … et même la création d’un site Internet (www.initiativebioamandes.fr) constituent le contenu du travail réalisé par le Biocivam 11 et le CivamBio 66 pour le groupe.

amandier

Forts de l’expérience de la filière de proximité pour la vente de viande de jeune bovin bio Tendre d’Oc et en complément de gamme de la marque, plusieurs éleveuses et éleveurs bio de l’Aude souhaitent développer leurs ventes de viande ovines, caprines et porcines en circuit court. En effet, toutes les filières de viande bio connaissent les mêmes difficultés de valorisation : la plupart des produits sont vendus en filières longues, souvent à l’export, et à des prix comparables à ceux de l’agriculture conventionnelle.

La création du GIEE permettra d’organiser le collectif, de favoriser les échanges entre exploitations et de renforcer le lien avec les acteurs bio et locaux de l’aval
(restaurants scolaires, magasins spécialisés, boucheries, GMS, …). L’organisation de rencontres, de formations et de journées techniques permettront de favoriser l’interconnaissance et l’entre-aide. Le programme d’actions du GIEE Locarnivore s’articule autour de 5 axes de travail :

-Améliorer les pratiques agro écologiques d’élevage en particulier en alimentation et sevrage pour mieux répondre aux différents débouchés

– Faciliter l’évolution des pratiques par une réflexion sur les coûts de production en lien avec de enjeux environnementaux et sociaux

-Développer un marché bio local en assurant quantité et qualité des produits

-Renforcer la cohésion du groupe, le travail en réseau et prévoir le changement d’échelle de la démarche collective

-Communiquer sur le métier d’éleveur et montrer l’importance des petites structures d’élevages extensifs, locales et bios, et participer au transfert d’expériences

vache